Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 11:01

Difficultés de nos exportations , chômage massif , crises à répétition sur le marché des capitaux , explosion de la dette publique depuis 1980 : comment en est-on arrivé là ? Pourra-t-on en sortir ? A quelle échéance ?

S'agissant de mécanismes de très long terme , Nicolas Sarkozy ne résoudra pas la situation . Il n'en est par ailleurs nullement responsable . Le vers est entré dans le fruit dans les années 80 et les responsables en France , si responsable il y a puisqu'ils ont eux mêmes en partie hérité d'un Système seraient plutôt Valéry Giscard d'Estaing ( 1974-1981) et surtout François Mitterand ( 1981-1995) , manipulateur méphistophélique mais piètre stratège en matière économique et industrielle .

 

Où en sommes- nous ?

> La dette publique française ( dette de l'Etat , des collectivités locales , de la Sécurité sociale et de l' Assurance chômage) a explosé . Elle était au troisième trimestre 2010 de 1574 milliards d'euros , soit 81, 5 % de notre PIB . La France fait partie des vingt Etats les plus endettés dans le monde sur un total de 126 entités auditées ...

> Le taux officiel de chômage serait de 10 % mais certains indicateurs annoncent désormais un taux de 18% soit 4,4 millions de personnes ...

> Le niveau de nos exportations est faible : l'Allemagne exporte entre deux et trois fois plus que la France .

 

Pour quelles raisons en sommes-nous là ?

Ainsi que l'a démontré de longue date le modèle mathématique dit de l'analyse factorielle , une situation n'est jamais la résultante d'un seul facteur mais de plusieurs . Généralement , trois facteurs expliquent 75% d'une configuration acquise . Ces trois facteurs essentiels sont :

 

1) l' irresponsabilité de certains dirigeants politiques ,

2) l'accumulation d'erreurs de stratégie industrielle depuis trois décennies ,

3) l'obsolescence du "modèle français" en matière éducative et de distribution des responsabilités .

 

L' IRRESPONSABILITE DE CERTAINS DIRIGEANTS POLITIQUES

Les entreprises et les ménages sont contraints d'équilibrer leur budget , de rembourser le capital de leurs emprunts et de payer les intérêts financiers . Mais l'Etat considère qu'il est "souverain " et  au-dessus des règles de bon sens : il intègre dans sa gestion budgétaire le service de la dette ( le paiement des intérêts ) mais pas le remboursement du capital . Certains de nos concitoyens pourraient penser que les 45 milliards d'euros " d'engagements financiers de l'Etat " intègrent tout . En fait il n'en est rien . L'essentiel de cette somme faramineuse ne concerne que les intérêts . Dans ce contexte , lorsqu'un emprunt parvient à échéance , l'Etat ré-emprunte immédiatement sur le marché mondial des capitaux ( évalué à 773 000 milliards de dollars ... ) . Il s'agit d'une spirale sans fin . On finance non pas par le capital mais par l'emprunt et les créanciers considèrent que les Etats offrent un risque quasi-nul . Le lecteur notera que ce montant de 45 milliards d'euros de charges d'intérêts correspond plus ou moins ( 49 milliards d'euros ) à la totalité

de ce que versent les français au titre de l' impôt sur le revenu ! En d'autres termes , nous finançons le fisc français pour gérer un IRPP qui va servir les comptes des banques et institutions financières parfois étrangères ... Ce système a des limites . Si les taux d'intérêts venaient à grimper fortement , la situation deviendrait insoutenable . Les Etats ne pourraient plus financer leur déficit et seraient face à un mur . Les énergumènes qui se gargarisent chaque jour du concept fumeux de "développement durable" m'attristent : notre Système est précisément paradoxal et incompatible avec toute idée de durabilité et de développement ! Actuellement lorsque l'Etat Français encaisse 273 milliards d'euros de recettes ( fiscales , non fiscales et de fonds de concours ) il en dépense 415 !  Il est urgent et vital d'arrêter l'hémorragie .

 

L'ACCUMULATION D'ERREURS DE STRATEGIE INDUSTRIELLE DEPUIS TROIS DECENNIES

La France possédait historiquement une industrie généraliste identique voir supérieure ( conséquences de la seconde guerre mondiale ) à celle de l'Allemagne . Aujourd'hui , les grands groupes "français" qui disposent d'une position de leadership modial et possèdent des barrières technologiques élevées sont rares et se comptabilisent sur huit doigts : L'AIR LIQUIDE , CAP GEMINI , L'OREAL , MICHELIN , ST-MICROELECTRONICS , GDF-SUEZ , THALES et TOTAL . Il convient d'ajouter à cette courte liste les 22, 50%  de Sogeade , société holding commune entre le groupe Lagardère et l'Etat Français dans le consortium EADS , constructeur d'Airbus .C'est peu . Beaucoup trop peu . A l' opposé , une myriade de micro-entreprises . Entre les deux , le grand vide .

L'industrie française des équipementiers du textile a disparu au milieu des années 80 . Des dirigeants polytechniciens et arrogants n'avaient pas vu venir la dichotomie du marché des métiers à tisser ni les nouvelles technologies d'insertion de trame . L'industrie de la machine-outil a disparu : à la même époque , lorsqu'on répétait qu'il fallait incorporer immédiatement des commandes numériques , nous passions pour des illuminés pour ne pas dire pire . L'industrie automobile aux abois ( il n'y aura un jour qu'un seul constructeur français ) a été contrainte de sacrifier  sur l'autel de la survie et des enchères inversées une grande partie de ses équipementiers de second rang et de ses sous-traitants . Les industries de la sidérurgie , des chantiers navals , du papier , de la filière plastique sont presque toutes allées dans le mur . En octobre 2002 - les Français l'ont oublié - FRANCE TELECOM était en situation de faillite à hauteur de 78 milliards de passif ! Dans le secteur informatique , le " Plan Calcul" a été un fiasco . Dans l'arborescence matériel , composants , systèmes d'exploitation , logiciels , les grands acteurs du numérique sont quasiment tous nord-américains , japonais , sud-coréens ,  chinois ou taïwanais ...

La stratégie gagnante a très souvent été celle des barrières techologiques : nous n'avons pas su ( par erreurs en matière de veille et de R&D et par erreurs de choix ) maintenir celles que nous possédions et en ériger de nouvelles .

La stratégie de domination par les coûts unitaires diffusée en Europe par un caninet d'origine américaine ( le Boston Consulting Group ) a montré ses intérêts mais aussi ses limites dès lors que les grands décideurs de la planète laissaient entrer brutalement et sans préavis sur la plate-forme de l'OMC des "joueurs" asiatiques qui n'avaient pas du tout les mêmes " règles du jeu' que celles de l'Occident ....Pour le devenir de nos enfants et surtout de nos petits enfants , il est urgent de reconsidérer l'intégralité de la stratégie industrielle de la France .

 

L'OBSOLESCENCE DU MODELE FRANCAIS EN MATIERE EDUCATIVE ET DE DISTRIBUTION DES RESPONSABILITES

L'enseignement scolaire français - malgré ses 61 miliards d'euros de dotation budgétaire - n'est pas au niveau de ce que l'on est en droit d'attendre . J'ai la conviction personnelle que le problème ( a contrario de celui du Ministère de la Justice ) n'est pas de source budgétaire .

J'ai beaucoup travaillé aux Etats-Unis . Les gens y sont recrutés pour leurs compétences . En France et à partir d'un certain niveau , les personnes ne sont pas recrutées pour leur compétence mais pour leur appartenance . Leur appartenance aux cercles consanguins de deux écoles , Polytechnique et l'Ena qui ont eu leur raison d'être à un moment de notre Histoire . Quoi qu' il en soit , les formations dispensées ne sont plus adaptées même si des progrès ont été réalisés durant la dernière décennie . Etre brillant dans la Loi du khi-deux , des intégrales , de la programmation linéaire ou du test de Kolmogorov-Smirnov n'est pas un permis de fait de Management des grandes entreprises . Ces diplômes ne devraient pas être des passeports permettant d'être parachuté sans aucune expérience à des postes de hautes responsabilités . Le groupe L'Oréal est à mon sens le groupe français le mieux géré et de loin . Son président , un Gallois ( Lindsay Owen-Jones ) n'a pas été catapulté à la présidence en 1988 . Il a appris le métier sur le terrain dès 1969 . Il n'a pas fait l' X ni l'Ena et n'était qu'un élève parmi d'autres au Worcester College . Il en est de même pour le directeur général actuel , Jean-Paul Agon .

FRANCE TELECOM  a été conduit une première fois dans un mur financier par un énarque ( Michel Bon ) à hauteur de 78 milliards d'euros de passif . FRANCE TELECOM  a été conduit une seconde fois dans un mur social par un polytechnicien ( Didier Lombard ) , ex-DGSI sans aucune expérience de Management , parachuté par l'Etat  avec certes un micro-salaire de 137 500 euros mensuels mais avec pour résultat une trentaine de suicides annuels à son actif . Cela suffit . " La manière la plus efficace d'inciter les jeunes Françaises et Français les plus créatifs et énergiques à créer leur propre entreprise serait d'abolir tous les grands corps de l'Etat " . Cette phrase publiée dans la presse nationale le 11 février dernier émane de ... Patrick Mehr , un polytechnicien Français exilé aux Etats-Unis . Sa prescription est brutale , chirurgicale , démagogique ou populiste diront certains . Elle est sans  doute exagérée . Mais les degrés de consanguinité et de surdité dans lesquels évoluent nos dirigeants politiques sont tels qu'ils nécessitent peut-être désormais des méthodes chirurgicales telles que celles qui apparaissent aujourd'hui dans les latitudes du Tropique du Cancer .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jppblog.over-blog.com - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Paul PETITJEAN
  • : Blog-Notes de Jean-Paul PETITJEAN . Coup de cœur, coup de gueule, réflexions et propositions de Jean-Paul PETITJEAN. Politique > Très Grandes Entreprises > Sociétés Financières > Pauvreté et Désespoir . Objet du Blog : Briser les vraies Outrances des fausses bonnes Gouvernances .
  • Contact

Site Internet De L'auteur

  • jppblog.over-blog.com
  • Ancien cadre dirigeant de KPMG et de France Telecom .

Recherche

Catégories